This website uses cookies. More information about the cookies can be found in the cookie policy. By continuing to surf, you give ASP permission to use the cookies. If you block certain cookies, this may hinder the correct functioning of the website.

Home > Books > History > Royal Historical Commission > HANDELINGEN VAN DE KONINKLIJKE COMMISSIE VOOR GESCHIEDENIS/BULLETIN, VOL. 185, 2019
Share: Facebook Twitter Pinterest Google plus E-mail
The correct price is calculated after you log in. This price is VAT inclusive and delivery cost included.
Publication date:01/10/2019

HANDELINGEN VAN DE KONINKLIJKE COMMISSIE VOOR GESCHIEDENIS/BULLETIN, VOL. 185, 2019

Sébastien De Valeriola, Le corpus des chirographes yprois, témoin essentiel d'un réseau de crédit du XIIIe siècle

Résumé. – Au cours des bombardements de 1914 disparaissaient la grande majorité des archives médiévales d'Ypres, et avec elles l'important fonds de chirographes. Ceux-ci ne sont pour autant pas complètement perdus pour l'historien, puisque certains d'entre eux ont été transcrits ou analysés avant leur destruction. La grande quantité de reconnaissances de dette conservées sous ces deux formes permet entre autres choses d'étudier le réseau de crédit de la ville flamande au XIIIe siècle. Dans cette perspective, nous avons rassemblé toutes les éditions et tous les résumés disponibles aujourd'hui, et avons versé tous les renseignements récoltés à la base de données Diplomata Belgica. Cet article accompagne ce versement, et donne une description du corpus d'actes ainsi constitué.

Jelle Haemers, Étuves, bordels et maisons de bains à Louvain au XVe siècle: une édition de contrats de location des stoven trouvés dans les registres échevinaux de la ville 

Résumé. – Cette contribution propose l’édition de quatorze contrats de location du XVe siècle relatifs à des étuves situées à Louvain. De tels contrats sont très utiles pour les historiens, car ils fournissent un aperçu unique de la riche culture matérielle et de l’histoire des établissements thermaux médiévaux [appelés « stoven » (soit poêles en français)]. Certains de ces établissements servaient également de maisons de passe, où des prostituées vendaient leurs charmes. Les historiens considèrent encore trop souvent la prostitution comme un phénomène marginal, mais ces contrats montrent en tout cas que ni les propriétaires ni les gérants de ces lieux de plaisirs ne vivaient en marge de la société. Une autre raison qui justifie la publication de ces contrats est le fait qu’ils appartiennent à une source à peine exploitée jusqu’à maintenant, à savoir les registres échevinaux. Il s'agit de séries de sources contenant d'innombrables actes de juridiction gracieuse relative aux citadins, lesquels furent à peine consultés par les historiens en raison de leur inaccessibilité. Cette publication constitue donc une première étape dans la découverte des registres de Louvain. En mettant l'accent sur un type de document spécifique contenu dans cette source, nous espérons avoir montré que ces registres sont une véritable mine d'or pour les historiens désireux d’étudier l'histoire des étuves en particulier, et la vie citadine médiévale en général.

Leopold Auer & André Vanrie, La correspondance entre Guillaume Des Marez et Hanns Schlitter, Bruxelles et Vienne 1900-1911

Résumé. – Guillaume Des Marez et Hanns Schlitter, tous deux historiens, professeurs dans l’enseignement supérieur et archivistes, l’un à Bruxelles, l’autre à Vienne, ont échangé une importante correspondance au cours de la première décennie du XXe siècle. Les 83 documents qui la composent, en langues française et allemande, font ici l’objet d’une édition critique. La correspondance apporte des éléments biographiques précieux sur les deux érudits et témoigne de la poursuite de leurs travaux ainsi que du réseau de leurs relations professionnelles et privées, mais est également un vivant témoignage de la mutation de l’archivistique et des études historiques au tournant du siècle et de la méthodologie appliquée par les érudits et ce sur un plan international. Enfin, les lettres apportent des éléments surprenants sur l’opinion de Des Marez et de Schlitter vis-à-vis de l’actualité politique et sociale, mais surtout sur leurs relations avec la franc-maçonnerie.


Dit is een uitgave van de Koninklijke Commissie voor Geschiedenis. / Ceci est une publication de la Commission royale d'Histoire. / This is a publication of the Royal Historical Commission
Standard
Editie zonder abonnement € 32,00
Editie met abonnement € 32,00

Details

HANDELINGEN VAN DE KONINKLIJKE COMMISSIE VOOR GESCHIEDENIS/BULLETIN, VOL. 185, 2019
Author(s):
Number of pages 319
Language: French
ISSN: 0001-415x

About the author(s)

Sébastien de Valeriola, né en 1984, est détenteur d’une licence en mathématiques, d’un doctorat en sciences, d’un master en sciences actuarielles et d’un master en histoire. Chargé de cours à l’ICHEC Brussels Management School, il effectue un doctorat en histoire médiévale en cotutelle à l’Université catholique de Louvain et à l’Universiteit Gent. Ses travaux historiques portent sur la gestion du risque de défaut en Flandre et dans le nord de la France aux XIIIe et XIVe siècles.

Jelle Haemers (1980) enseigne l’histoire sociale et politique du Moyen Âge à la KU Leuven. Il est étroitement impliqué dans la recherche interuniversitaire sur la société urbaine dans les Pays-Bas et a publié de nombreux articles et ouvrages sur l’histoire du bas Moyen Âge. Ses recherches portent actuellement sur les conflits politiques dans les villes de la Flandre médiévale et du Brabant, ainsi que sur l’histoire des femmes dans les villes européennes du bas Moyen Âge.

Leopold Auer est né à Vienne en 1944. Au terme d'études à l'université de Vienne (histoire et philologie classique) et à l'Institut de recherches historiques autrichiennes (histoire autrichienne, sciences auxiliaires et histoire de l'art et du droit) de 1962 à 1968, il obtint son doctorat en 1968. Il devint ensuite membre de l'Institut autrichien et archiviste au Haus-, Hof- und Staatsarchiv (dont il fut le directeur de 1999 à 2008). En 1970 il suivit une formation en post-graduat au Stage technique international d’archives à Paris. De 1984 à 2000 il fut membre des instances dirigeantes du Conseil international des Archives (CIA) et de la rédaction de Archivum. Il est membre honoraire du CIA depuis 2004. Il est également professeur honoraire à l'université de Vienne depuis 1988, membre de la Commission d'histoire du droit autrichien de l'Académie des Sciences autrichienne (2007-2013). Ses principaux sujets de recherche sont l'histoire des relations internationales à l'époque moderne, l'histoire du Saint Empire romain germanique et les sciences auxiliaires de l'histoire. Au cours de ces quinze dernières années, il s'est tout particulièrement intéressé à la Guerre de Succession espagnole et au système judiciaire du Saint Empire romain germanique.

André Vanrie est né en 1940. Licencié en philosophie et lettres de l’Université libre de Bruxelles (Groupes Histoire, Histoire de l’art et archéologie, Philologie et histoire orientales). Cursus professionnel complet aux Archives de l’État en Belgique, depuis l’examen de candidat archiviste (1962) à la fonction de chef de département ff. pour la Wallonie (2003); retraité en 2005. Conservateur des Musées communaux de la ville de Bruxelles (1975-1977). Secrétaire, puis trésorier (avec fonction de rédacteur en chef) et trésorier d’honneur de la revue Archives et Bibliothèques de Belgique – Archief- en Bibliotheekwezen in België (1974-2013). Secrétaire général de la Société royale d’Archéologie de Bruxelles (1977-2013). Rédacteur en chef des Cahiers bruxellois – Brusselse Cahiers (2006-2019) et d’Archivum, revue du Conseil internationale des Archives (1986-2000), puis membre d’honneur de ce dernier.

More in this category